Baroin fait les poches des pauvres

Bercy est sous pression. Les derniers arbitrages sur la préparation du budget 2011 doivent permettre de réduire le déficit public de 8 à 6% du PIB l’année prochaine. « C’est un objectif intangible et absolu et nous nous donnerons tous les moyens nécessaires d’y parvenir. Je ne cache pas sa difficulté : la France n’a jamais accompli un effort aussi considérable », déclare le ministre du Budget dans une interview aux Echos. Deux mesures détaillées par François Baroin retiennent particulièrement l’attention : « l’allocation aux adultes handicapés sera bien augmentée de 25 %, mais en six ans au lieu de cinq. Elle sera revalorisée de 3 % l’an prochain, au lieu des 4,5 % prévus. Le rattrapage aura lieu en 2012 et 2013 » ; « Nous supprimons la possibilité donnée aux étudiants et à leurs parents de cumuler l’aide personnalisée au logement et la demi-part fiscale pour enfant à charge. Il faudra choisir entre l’une et l’autre ».  Il faut reconnaître que ces mesures présentent le mérite d’être inattendues… à défaut d’être populaires.

Alors que le navire gouvernemental prend l’eau de toute part, François Baroin a entrepris de faire de nouveaux trous dans la coque en s’attaquant aux handicapés et aux étudiants. Il a oublié de taper dans les poches des obèses, des mutilés de guerre, des cancéreux en phase terminale et des nouveaux-nés qui sont une lourde charge pour l’Etat. Pendant ce temps, Christine Lagarde nous invente le mot « rilance », mélange de rigueur et de relance ! Il n’est pas dit que les Français partagent les facéties oulipiennes de la ministre de l’Economie et son sens de l’humour. Bercy a perdu la tête. L’Elysée est assiégé. Matignon tient encore… « C’est l’histoire d’une société qui tombe et qui, au fur et à mesure de sa chute se répète pour se rassurer : « Jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien ». Mais ce qui compte c’est pas la chute. C’est l’atterrissage »*.

* extrait du film « La Haine » de Mathieu Kassovitz (1995)

    Une réflexion au sujet de « Baroin fait les poches des pauvres »

    1. Ping : Une justice à deux vitesses — crackers

    Les commentaires sont fermés.