Une candidature illégitime

Le candidat dit tirer sa légitimité de la primaire de droite et du centre remportée le 27 novembre 2016.

Si les électeurs avaient su qui était le vrai François Fillon, auraient-ils voté pour lui et l’auraient-ils désigné candidat de la droite et du centre à la présidentielle ? Sans doute que non.

Georges Fenech a raison : la primaire est caduque.