Le si « normal » M. Hollande

François Hollande est un homme honnête, intègre et droit. Et surtout un grand démocrate. Il l’a prouvé à plusieurs reprises.

Lors de Congrès du PS de Reims de novembre 2008, celui qui est alors Premier secrétaire du PS  a laissé Martine Aubry bourrer les urnes et gagner alors que Ségolène Royal avait recueilli davantage de voix sur sa motion. En septembre 2009, deux journalistes d’Europe 1, Antonin André et Karim Rissouli relatent l’affaire dans le livre « Hold-ups, arnaques et trahisons ».

Il y avait déjà eu un précédent au Congrès de Brest en 1997 à en croire l’autre grand démocrate, Jean-Luc Mélenchon comme il le raconte dans une vidéo exceptionnelle (à regarder ci-dessous)  : « Un accord avec Hollande ou rien, c’est pareil. Il ne tient jamais parole ». François Hollande truque les résultats de leurs motions respectives et baisse le score réel de Mélenchon : « Cela l’a amusé de me voir humilié, fou de rage (…) Dans son cas, c’est un vice de cynique », explique l’intéressé.